Suceuse a besoin de volontaires à pomper sur Rennes

femme infidèle rennes
Rennaise infidèle et assoiffée offre ses services de bouches gratos
M., Rennes, 45 ans, je ne veux pas trop aller dans les détails sur ma vie personnelle. Je dirai juste que je suis mariée depuis plus de 10 ans avec un homme respectable et gentil. J’habite Rennes depuis seulement 1 an et demi, nous étions auparavant dans l’Est de la France ( j’ai des origines allemandes par ma mère) : pour son travail, nous avons déménagé ici. Je suis femme au foyer on va dire, même si je fais énormément de choses en dehors de ma vie de couple  et du domaine ménager.

Je suis toujours dehors (entre vernissages,  galeries d’art et  inaugurations de restaurants ou local intéressants) avec mes amies. Mais ce que personne ne sait, c’est que je suis libertine! Je vais souvent (quand mon mari est absent le week-end  pour affaires) dans des clubs où je peux rencontrer des hommes. Quand je ne peux y aller parce que mon mari est durant une longue période à la maison, je trouve une excuse pour m’absenter dans la journée. Je vais me poster sur des routes départementales peu fréquentées, espérant arrêter un homme, le faire sortir de son véhicule (et s’il est d’accord bien sûr, mais c’est souvent le cas) lui faire une belle fellation complète dans les buissons.

C’est mon péché mignon, j’aime sucer les queues. Toutes les queues sans distinction, petites, grosses, blanches, noires, fripées ou lisses, du moment que je suis excitée, j’aime manger goulûment les bites aux messieurs inconnus. Pour avoir moins de problème et de risques de tomber sur des connaissances en faisant l’autostop coquin, je voudrais, par l’intermédiaire de ce genre de site, directement rencontrer  des hommes à pomper. Pour que ce soit encore plus facile, nous pouvons nous donner rendez-vous dans quelques bars ou restaurants, nous retrouver aux toilettes. Je vous sucerai jusqu’à la dernière goutte, après éjaculation, j’avale sans aucun problème, je trouve même cela délicieux…

contacter-cette-voisine

Les commentaires sont clos.